. Recrutement MLM : 7 articles utiles de 7 blogueurs Pros

Recrutement MLM : 7 articles utiles de 7 blogueurs Pros

Il y a plus de dix ans, je comptais presque sur les doigts de la main le nombre de blogs MLM. Aujourd’hui, les publications sont nombreuses. Et on ne va pas s’en plaindre. Mais est-ce que cela peut vous aider ? Trouvez-vous des réponses parmi ces milliers de conseils pratiques, s’agissant notamment de recrutement MLM ? Dites-le moi, en commentaires…

Peut-être que trop d’infos tuent… ? Je ne le pense pas vraiment. Il faut juste savoir séparer le bon grain de l’ivraie. Je vous ai donc sélectionné sept articles de sept blogueurs MLM à connaître.

L’ordre dans lequel ils s’affichent ne les hiérarchisent pas, selon un critère d’intérêt supérieur. Par ailleurs, certains blogueurs manquent à l’appel de ce petit inventaire. J’ai souhaité limiter le contenu de l’article à une lecture rapide 7 conseils pratiques.

Dont je rappelle qu’ils sont orientés recrutement MLM. 

 

Comment amener un prospect à vous supplier de lui faire une présentation ?

 

C’est Aniko qui vous propose une série de conseils dans son article : Problème de prospection ? Le secret pour amener votre prospect à vous supplier à faire une présentation.

La difficulté est en effet de parvenir à créer une telle curiosité qui soit bien le contraire de la fuite des galaxies. Je veux dire, obtenir la présence de vos invités à l’heure dite de la présentation d’affaires.

Parce que c’est plus aisé de téléphoner à un ami, Aniko recommande de commencer par le marché chaud. Vous savez, ce marché constitué de toutes vos connaissances.

Ensuite, il est utile d’observer pourquoi les gens vous fuient. Une explication principale tient dans le vocabulaire. De fait, communiquer avec des scripts mâche le travail. Mais cela suffit-il vraiment ? Certainement pas, si vous avez mal cerné les besoins de votre ami ou de votre connaissance.

C’est tout un art d’identifier les solutions que les gens cherchent. Personne ne peut vous dire sans mentir qu’il n’a aucun problème. Le but du jeu est d’apprendre à mettre en mots les préoccupations de vos contacts. C’est sûr que certains ne vous livreront pas leur life. Et c’est tout l’intérêt, si je puis dire. Car cela devient ludique de discuter avec les gens.

Aniko vous propose quelques scripts dont cette phase magique : je viens juste de découvrir comment… (ajouter un problème résolu). Par exemple, dans une conversation, glisser : je viens juste de découvrir comment payer mes vacances cet été. Ou : je viens juste de découvrir comment payer mes impôts.

Cela suscite une question en retour : ah bon ! Comment ça ? Et c’est parti pour connecter votre contact à votre opportunité.

Utilisez cette phrase magique : Je viens juste de découvrir comment... (problème résolu)

CONSEIL

PRATIQUE

 

Côté stratégie, et si vous étiez à côté de la plaque ?

 

Je ne vous présente pas Armelle Barthalot. Elle blogue sur le sujet du MLM depuis assez longtemps pour lire avec le plus grand intérêt ses articles. L’un d’eux, Et si vous vous trompiez de stratégie mérite toute notre attention, car elle présente un principe comparable aux fondations de votre habitat.

 

Armelle se pose cette question universelle de comment accueillir plus de distributeurs, plus de clients, plus de prospects. Cela la renvoie à une autre interrogation qu’un dénommé Eric Worre communique : Are you Focusing on the right thing ? Traduisez : êtes-vous focalisé sur la bonne chose ?

 

On ne présentera pas non plus Eric Worre. Un seul clic sur lui dans Google, et un nouveau monde s’ouvre à vous.

 

En fait, Armelle donne la parole à Worre qui s’interroge sur comment faire en sorte que les gens achètent tel produit et « comment obtenir plus de fans ». 

 

Comment gagner plus ? Comment avoir de la reconnaissance ? À bien y réfléchir, cela s’apparente à comment obtenir plus ?

 

Et sans doute, est-ce là que le bât blesse. Notre motivation se porte sur notre propre personne. Notre dessein est égocentrique.

 

La poursuite de buts purement égotistes conduit à l’épuisement de notre motivation. Vient un moment où la question du sens nous hante. L’accaparement personnel outrancier est le trou noir de toutes les crispations. La vie est un aller retour, un va-et-vient entre recevoir et donner.

 

Par conséquent, plutôt que de vouloir obtenir plus, et si on ambitionnait d’aider plus ? Quand vous vous interrogez sur ce qui peut bien clocher dans votre business, et si vous sondiez en quoi vous ne donnez pas assez ? À vos prospects. À vos clients. À vos partenaires d’affaires. Faites ce bilan !

 

En résumé, se focaliser sur comment on peut aider son public-cible est un levier d’attraction de prospects. Tout ce que vous dites et faites se transforment sous l’angle de ce nouveau regard.

 

Comment faire 100 000 € avec un blog MLM 

 

Bertrand Kervella nous propose de suivre son exemple, à la lecture de 4 étapes qui ont amené son blog à franchir la barre des 100 000 € par an.

Ce blogueur débute son article avec une sommation. Mettez à la « poubelle tout ce qu’on vous a dit sur le blogging ».

 

Le fait est que bloguer en 2020 n’est plus bloguer en 2000.

 

Le monde du digital évolue à la vitesse d’un Alien dans le vaisseau Nostromo. Du stade d’un bébé il passe à une taille monstrueuse en un jour.

 

Mais je ne dis pas que le marketing digital est une bête du Gevaudan à abattre.
C’est juste que mes commentaires d’aujourd’hui deviendront peut-être obsolètes dans un an.

 

Bertrand vous prévient également que les résultats qu’il annonce dans son titre dépendent de vous et de vous seul. C’est la sempiternelle question du passage à l’action.

 

En bon marketeur qu’il est certainement, il a tout testé. Testeur est le deuxième prénom de tous les marketeurs aguerris. Par conséquent, les 4 clefs qu’il vous livre valent de l’or.

 

Les mots-clefs : la première clef.

 

Premièrement, si vous souhaitez que Google vous repère et vous classe dans les premiers résultats de recherche, il va falloir se pencher sur les mots-clefs. La visibilité n’est plus corrélée à la quantité de vos publications. C’est ailleurs que cela se joue. Un article doit en effet se centrer sur un mot-clef principal.

 

Précisons qu’un mot-clef peut être une suite de mots. Par exemple, comment prospecter en MLM en est un. Recrutement MLM, un deuxième.

 

Donc votre mot-clef principal sera le sujet de votre article.

 

Bertrand nous indique qu’un mot-clef à fort potentiel de visibilité est le nom d’une société MLM.
Il remarque que les blogueurs MLM à succès aux USA publient des revues d’entreprises, comme celle-ci. Plus vous en publiez, plus vous drainez du trafic.

 

Monétisez sans tarder votre blog.

 

Deuxièmement, il signale qu’il « a tout de suite monétisé son blog ».

 

Un blog prend du temps et coûte de l’argent. C’est illusoire de penser que régler les quelques 40 € / an à votre hébergeur va suffire. Sauf si vous ne souhaitez pas en vivre.

 

Vendre des formations sur son blog fut son choix de monétisation.

 

Le design fait le moine.

 

Troisièmement, une attention particulière est accordée au design du blog. Votre crédibilité en dépend. Un blog moche ne vend pas. Là comme ailleurs, être pro fait le moine. Ou l’habit, je ne sais plus.

 

Se former sans cesse.

 

Quatrièmement, il se forme ‘comme un malade’ : 2 à 3 formations par mois.

 

On voit bien là qu’un blog occasionne des dépenses. Et je conçois que c’est un écueil pour un marketeur relationnel. Qui doit apprendre deux métiers : le marketing de réseau et le marketing digital. C’est la raison d’être de lettre Pouvoir d’Attraction qui, j’en suis sûr, peut vous aider.

 

Se former sérieusement permet de marcher dans les pas des meilleurs. Bertrand Kervella parle même de les modéliser.

Monétisez sans tarder votre blog.

CONSEIL

PRATIQUE

 

Que penser de la fameuse liste de noms, en phase de démarrage ?

 

Aurore Belleyang est une marketeure digitale qui sur son blog du même nom nous parle de MLM.
Elle nous donne son avis que je vais commenter à la lecture de La liste de prospects en MLM… Efficace ? À bannir ? Alternative ?

 

Qui n’a pas été invité à lister tout son relationnel ?

 

Selon Aurore, elle n’a pas tout à fait tort, la plupart de vos relations n’en ont rien à fiche de votre opportunité. Du coup, c’est encaisser une série de refus d’autant plus démoralisant qu’ils tournent parfois au vinaigre : vous essuyez des rejets.

 

Cela ressemble à une double peine. En premier, vous gérez un non. Deuzio, venant de votre entourage, c’est un aveu de bienveillance douteuse. Ils pourraient au moins prendre des pincettes.

 

J’ai vu des personnes prendre ainsi conscience qu’elles n’avaient pas d’amis. Car tous ces soi-disants amis leur crachaient du venin plutôt que les soutenir avec amitié.

 

Ajoutons : ce n’est pas inhérent au marketing de réseau. Tous les porteurs de projet vivent plus ou moins la même chose. Je développe cette observation de la sociologie d’une époque à la fin de cet article, dans un paragraphe intitulé « Pourquoi les gens rejettent le MLM ? »

 

Une solution à cet épineux souci est ne jamais chercher à parrainer votre relationnel. Il s’agira davantage de leur demander de vous rendre un service. À savoir, qu’il vous ouvre leur carnet d’adresses. C’est un peu plus facile de solliciter l’aide de votre médecin traitant, en vous recommandant quelques noms.

 

Aurore répond à cette remarque de creuser votre relationnel. Elle soutient que 50 % des gens sont des introvertis. Par conséquent, la moitié des gens n’appelleront pas à l’aide leur entourage pour décrocher des recommandations.

Le pire est d’ailleurs de les prier de prospecter dans la rue. Sans doute qu’ils s’y essaieront doucement. Mais pas continûment. Or la défectuosité est fille de l’irrégularité.

 

Le marketing de réseau serait-il fait pour les seuls extravertis ? Sans doute pas. N’importe quel directeur commercial vous dira que les introvertis dans les forces de vente ne sont pas moins performants.

 

Une autre solution au mur de l’incompréhension est de rester strictement informatif. Si vous ouvrez un restaurant, cela ne vous pèsera pas d’annoncer à vos amis une date d’inauguration. C’est juste une information.

En marketing de réseau, une pratique est de lancer son activité en l’inaugurant avec une soirée entre amis.

 

Remarquez que sur internet, produire du contenu pour attirer des prospects procède du même principe de communication. Donner une info.

Aurore recommande vivement de rester sur le web. En raison de la précision du ciblage de vos prospects. Elle mentionne le blog MLM, le marketing vidéo comme instrumentS d’attraction de prospects.

CONSEIL

PRATIQUE

 

Comment avec un post, il gagne 349,5 € en 72 heures.

 

Sur le blog de Thomas Panisi, objectifleader.com, un article m’a intéressé : Publicité MLM sur Facebook efficace : comment j’ai gagné 349€50 en 72h avec un post.


Il nous est proposé une formule qui peut changer la donne sur la plateforme Facebook.

 

La plupart des marketeurs de réseau publient des annonces. Dont Thomas nous dit que 90 % d’entres elles ne donnent rien.

 

Il est donc utile de s’interroger sur les critères d’efficacité d’une publicité MLM.

 

4 recommandations amélioreront votre message.

 

Facebook n’est pas le marché sur la place du village.

 

Thomas rappelle ce que je dis à longueur d’année. Utiliser son mur Facebook comme un tableau d’affichage publicitaire permanent est agressif. Une première recommandation est de se souvenir que sur Facebook les gens cherchent à se divertir. Prenez-le en considération quand vous créez des posts.

 

La curiosité : un moteur MLM.

 

Susciter la curiosité est un art et une technique.

C’est le contraire de la spamicité (je viens d’inventer ce mot), qui s’apparente à la mendicité.

 

En fait pour être tout à fait clair, le spam ça marche, mais dans des quantités astronomiques de messages envoyés (des dizaines de milliers). Il faut aussi assumer une réputation foutue.

 

En tous cas, moi comme Thomas, nous ne vous recommandons surtout pas d’envoyer une vidéo, telle quelle, sans mot d’accompagnement, une vidéo qui vante le produit Excellor conçu par le docteur Homéapathor et proposé par la société Opportunitor. Et pour créer un réseau de Terminators. Vous m’avez compris, ça fait réclame des années 50.

 

Et nous ne disons pas non plus que votre produit et votre projet valent que dalle. Sans doute qu’ils ont leur intérêt.

 

Troisième point : 3 ingrédients-clefs d’une annonce MLM.

 

Selon Thomas, une annonce comporte un texte de 4 lignes maxi. Cette recommandation est spécifique aux groupes où vous les postez. Un second ingrédient est l’usage d’émoticones dans le texte. Enfin, publier une « image percutante » finalisera votre annonce.

Pour ma part, j’utilise des images où un visage humain apparaît. L’impact est plus fort. Contraster en excès les couleurs donne plus de visibilité à l’image.

 

Testez, testez, testez vos annonces.

 

Ne jamais rester figé sur un post qui ne marche pas ou mal est la règle d’or. En clair, modifiez en telle ou telle composante, jusqu’à ce qu’elle produise les résultats escomptés.

Un exemple de Post publié par Thomas

Un exemple de Post publié par Thomas

 

 

5euros.com avis.

 

Dans j’ai testé le site 5euros.com avis, Guillaume de monclic.fr nous donne son avis sur cette plateforme de prestataires qu’en marketing de réseau on utilise pour gagner du temps.

 

Plateforme de micro-services qu’on achète à 5 euros le service, ce prestataire français vous propose soit de solliciter un freelance pour des tâches aussi variées que réaliser une bannière Facebook et écrire des poèmes, soit de vendre vous-même ces missions.

 

Je rencontre souvent cette difficulté chez les marketeurs de réseau. Ils ont du mal à bien designer leurs créations graphiques. Le design inspire la fiabilité.

Même les cartes de visites doivent avoir de l’allure.

 

Par conséquent, ne faites pas vous-même un logo. Confiez-en la conception. Vu le prix, sur 5euros.com, sollicitez plusieurs artistes. Et choisissez la meilleure création.

 

À ce propos, pourquoi réaliser un logo ? Parce que cela vous démarque des 99 % des marketeurs de réseaux qui n’en ont pas. Il se servent de celui de leur société MLM, ce qui pour moi – j’en parle souvent – est une erreur de communication.

 

 

Automatiser sa prospection MLM.

 

Sur internet, Aurelien Gallier a un positionnement clair, ce qui le démarque de la plupart des blogueurs MLM. Il est spécialisé dans l’automatisation de votre prospection. Dans comment automatiser votre marketing de réseau, il en présente quelques avantages.

 

Entre nous, quand on a du métier, nous faisons tous ce constat. La plupart des distributeurs, peu importe le nom qu’on leur donne, n’ont pas d’activité de parrainage.

 

Pour être précis, ils recherchent peu ou pas de filleuls. Et quand ils en ont, ils ne s’en occupent pas comme il faut. Ce n’est pas un reproche, c’est juste une constatation. En revanche, ils sont meilleurs prospecteurs de clients. Et certains plans de rémunération rajoutent de la difficulté en introduisant des blocages de commission, si vous ne recrutez pas assez. Mais c’est un autre sujet.

 

Redisons-le, parrainer consiste à recruter des filleuls puis à les tutorer. S’il était possible de faciliter grandement la phase de recrutement, on résoudrait la moitié des problèmes de parrainage. C’est ce à quoi s’emploie la mécanique d’automatisation.

 

En phase de lancement de votre activité, prospecter représente ou devrait représenter un bon 80 % du temps consacré à votre MLM. Cela demande du temps, de l’énergie et du travail.

 

Des outils d’automatisation permettent de s’économiser. Sur les réseaux sociaux, Aurélien recommande Hootsuite, qui permet de gérer en un seul endroit toutes les plateformes (Facebook, Instagram, You Tube, etc.)

 

Présenter un contenu adapté à des personnes concernées se fera en implémentant un ou des tunnels de conversion. L’article mentionne d’autres outils, tels Saleforce.com, Hubspot ou Marketo. Pour ma part, je trouve ces derniers compliqués si vous débutez votre automatisation.

 

Quoiqu’il en soit, économiser des ressources (temps, énergie, travail) ne signifie pas à mon sens réduire la priorité faite à la quête de prospects. Je ne crois pas non plus qu’on travaille moins en prospectant sur le web, avec ou sans tunnel de conversion.

Si les tunnels de conversion vous intéressent, suivez ce lien. 

 

 

Objectif MLM : trouver de la clarté.

 

Si vous débutez ou si vous rencontrez des difficultés de prospection, avoir une stratégie claire et s’y tenir durant au moins six mois est un sacré challenge. Je vois plutôt des gens se chercher continuellement. Voici une manière de faire. Suivez un et un seul marketeur digital, orienté marketing de réseau, oubliez tous les autres. Bien entendu, validez que c’est un très bon. Puis testez son approche sans discontinuer durant au moins trois mois. Faites un bilan. En travaillant de la sorte, vous gagnez en sérénité. En objectivité. En efficacité. Et vous vous apercevrez que la réussite en MLM est plus à votre portée.    

 

Rendez service, partagez ce contenu
JeanPhi de Parrainage Magnetique
 

20 ans de pratiques dans l'enseignement supérieur, la formation d'adultes et le coaching. 10 années d'expériences en marketing relationnel et 5 ans de web marketing. Et toujours dans le marketing de réseau...

>