. Comment prospecter avec du papier ? |
8

Comment prospecter avec du papier ?

A l’heure d’internet, est-il viable et sérieux de communiquer avec du papier ? Par exemple, distribuer des prospectus vous apportera-t-il justement des prospects ?

Les réponses varient selon le partenaire d’affaires avec lequel on travaille. Mais d’une façon générale, de méticuleuses précautions sont à prendre.

Soyez bien conscient du très faible taux de retour, environ 2 pour mille, avant de poser une stratégie. Distribuer des milliers de petits papiers tous les jours est épuisant. Et ce n’est pas non plus du marketing de réseau. Cela étant, je connais des commerçants qui font distribuer chaque jour 100 000 petits papiers. Faites le calcul, avec 2 pour mille de résultats.

A condition d’en avoir les moyens, le flyer est un outil de prospection.

Ici comme ailleurs, les objectifs déterminent la démarche. Que voulez-vous ? Parrainer un filleul ou vendre des produits ? Le message ne sera pas le même, et le flyer non plus.

De plus, avant qu’une personne vous rejoigne ou qu’elle vous achète un produit, pensez aux objectifs intermédiaires. Ce sont des étapes que beaucoup de débutants brûlent.

Prenons un exemple concret. Vous êtes invité à une soirée entre amis. Tout se passe bien. Un verre à la main, vous faites connaissance avec des inconnus. Vous parlez de choses et d’autres. Vous riez. Vous écoutez. Vous intervenez dans des conversations. Tout d’un coup, quelqu’un vous demande : «Et toi, que fais-tu dans la vie ?»

Réponse 1 (maladroite) du débutant : «Je distribue un produit fantastique» et il donne un flyer.
Réponse 2 (quémandeuse) du débutant : «Je cherche des distributeurs pour distribuer un produit unique au monde» et il offre sa carte de visite.
Réponse 3 (la pire) du débutant : «Ouh Là ! C’est compliqué. Je vais t’expliquer…» et il lui fait carrément une mini présentation d’affaires.

Retenez bien ceci : le prosélytisme est mal perçu. Ne distribuez pas des documents comme les témoins de Jehovah (et je n’ai rien contre eux) donnent les leurs.

Offrir un document, un flyer, un prospectus, une carte de visite, un dossier, doit être ciblé et approprié. Et même, ça se mérite. Et si possible, offrez une carte de visite professionnelle.

Avant de prospecter avec du papier…

En l’occurrence, dans notre exemple de la soirée entre amis, répondez plutôt : «Je suis chef d’entreprise» en restant générique pour désigner le secteur d’activité.

Si vous vendez des compléments alimentaires, vous ne direz pas : «Je suis chef d’entreprise dans le domaine des compléments alimentaires». Attendez que la personne vous demande des précisions et dites plutôt : «J’exerce dans le secteur du bien-être».

Le but est de renverser les rôles. C’est vous qui poserez des questions pour découvrir votre interlocuteur. Sur le ton de la conversation, cherchez à savoir ce qu’il aime faire dans son travail. Repérez des compétences. Entrevoyez des aptitudes, comme celle d’être tourné vers les autres.

Et si et seulement si il vous apparaît apte à travailler avec vous, arrangez-vous pour avoir sa carte de visite en échange de la vôtre et ce, sans rien dévoiler. C’est ce qu’on appelle créer un contact. Notez qu’aucun rendez-vous n’a été pris, qui est une seconde étape.

J’utilise deux types de cartes de visite professionnelles. La première est neutre, sans mention de la société avec laquelle je travaille, que je remets en créant des contacts. La seconde se destine à des clients et le nom de la compagnie peut y figurer.

Quant aux prospectus, je conseille de les associer à une page web. Vous créez une page web avec une tactique de capture d’email, c’est-à-dire accompagnée d’un formulaire d’inscription. Votre prospectus comporte un message court et renvoie vers l’adresse de cette page. Sachez que les rendements ne seront pas mirobolants. L’avantage réside toutefois dans la possibilité de travailler à proximité de votre domicile, à savoir avec le projet de travailler avec des filleuls proches de chez vous.

Cet article n’est qu’un point de départ qui appelle des précisions. Demandez-les moi en me laissant un commentaire.

Prenez soin de qui vous êtes

JeanPhi

Rendez service, partagez ce contenu
JeanPhi de Parrainage Magnetique
 

20 ans de pratiques dans l'enseignement supérieur, la formation d'adultes et le coaching. 10 années d'expériences en marketing relationnel et 5 ans de web marketing. Et toujours dans le marketing de réseau...

  • escort France dit :

    Je n’ai rien contre l’article, mais je suis en désaccord avec un couple de points à certaines extenct . Je suis probablement une minorité bien , lol . Merci pour le partage sur mlm- conseils.fr . vous souhaite bonne chance

  • ecsort girl dit :

    Vous pourriez certainement voir votre enthousiasme dans le travail que vous écrivez sur MLM – conseils.fr . Le monde espère encore plus de passionnés comme vous écrivains qui n’ont pas peur de dire comment ils croient . Toujours suivre votre cœur. vous souhaite bonne chance

  • martinod dit :

    Merci Jean-Philippe,

    Je suis entièrement d’accord avec ce sujet. Ayant été débutant, je suis passé par toutes ces phases. £Il y en a une qui fonctionne très bien et tu as très bien su l’expliquer. C’est d’écouter, analyser et prendre contact avec la personne. Eveiller la curiosité des gens est un jeu plaisant.

    Nicolas

  • Jean Charles WEBER dit :

    Bonjour Jean Philippe,

    Très instructif et très juste.

    En effet, il vaux mieux laisser les gens venir à nous plutôt que d’aller droit au but. Piquez leur curiosité naturelle en en disant le moins possible sur votre job et c’est eux qui viendront pour en savoir plus.

    De plus, si on annonce d’emblée le nom de notre compagnie, les personnes risquent d’aller sur un moteur de recherche et vont tout simplement taper le nom de cette entreprise. Ils verront des dizaines de sites de distributeurs (souvent tous identiques) et s’ils sont intéressés, ils finiront par s’enregistrer chez quelqu’un pris au hasard dans la liste. Et vous perdrez un distributeur pour avoir trop parlé.

    Cordialement,

    Jean Charles Weber

  • Jean-Phi dit :

    Bonjour Etienne,
    Peux tu être plus précis ? Que souhaites-tu comme infos et quels types de documents ?
    bon week end
    Jean-Philippe

  • Jean-Phi dit :

    Bonjour Armelle,
    J’adore cette phrase de Dale Carnegie que tu cites. Et tellement vrai…
    Jean-Philippe

  • Armelle dit :

    Très bon article plein d’informations.
    Et pour aller dans le même sens rajoutant une touche de Dale Carnegie : « Vous pouvez conclure plus d’affaires en deux mois en vous intéressant réellement aux autres, que vous ne pourrez en deux ans en essayant d’intéresser les autres. »
    Merci Jean-Philippe.

  • etienne dit :

    je souhaite recevoir des informations et des documents.Merci

  • >