. MLM : pourquoi les gens abandonnent ? – ⎢MANQUER DE PROSPECTS, PLUS JAMAIS !

MLM : pourquoi les gens abandonnent ?

Dans le monde du MLM, c’est un fait établi qu’une forte et significative proportion de personnes cessent leur activité avant 12 mois.

En comprendre les raisons permet à coup sûr d’en freiner la tendance naturelle et même de sauver son business.

La démotivation suffit-elle à rendre compte du phénomène. Oui et non. Si vous vous posiez la question de savoir pourquoi une pierre tombe au sol, dire « parce qu’elle est lourde » est vrai en soi, mais n’explique rien. Pareil pour la motivation qui ne précise rien si l’on veut cerner les démissions massives. Un déficit de motivation résulte de processus complexes et variés, internes et externes au marketing de réseau.

Je vous propose une série d’explications qui n’épuisent pas cependant le sujet.

Un manque de dynamique de groupe.

L’amélioration de l’efficacité individuelle par le groupe est prouvée depuis de longue date.

Les êtres humains sont des êtres sociaux. Nous avons tous un besoin d’appartenance. Se sentir membre d’un groupe procure notamment de la sécurité, à plus forte raison en MLM.

Beaucoup rejoignent une compagnie ou y restent pour les gens plutôt que pour l’argent. Choisir un MLM est parfois indépendant de son potentiel financier.

Les formations contribuent à faire vivre les groupes. Elles ont donc un rôle central. Si elles sont nécessaires, elles ne sont pas suffisantes. Il est indispensable de maîtriser les ressorts de la convivialité. C’en est même devenu un métier qui, bien exercé, accroît le taux de participation aux projets du groupe.

Je vous invite donc à examiner la qualité de la convivialité dans votre équipe. Et à me demander en commentaires, si besoin est,  des précisions et des exemples concrets.

L’impossibilité de gagner de l’argent à court terme.

Gagner de l’argent dès le premier mois, déduction faite des frais, est vraiment crucial. Certaines sociétés l’ont tellement bien compris qu’elles permettent des rétributions à la semaine, voire à la journée.

L’achat-revente de produits peut aussi favoriser les gains quotidiens, à condition d’être bien formé à la vente et à la prospection de clientèle.

N’être « collé » à aucun leader.

Une cause majeure d’échec et donc d’abandon tient dans l’insuffisance de tutoring. Les gens démarrent et sont livrés à eux-mêmes. Ce sont des situations très confrontantes pour le débutant qui n’y fera pas face bien longtemps.

Construisez des binômes afin que personne ne se sente isolé. L’absence de leaders dans une région est aussi facteur de démotivation. Les gens ont besoin de voir en chair et en os des personnes à succès. Même les petites victoires personnelles ont l’importance d’être présentées en public. Voir les succès des autres : un ingrédient-clef de votre dynamique de groupe.

Les conventions annuelles compensent très modérément une carence de leaders physiquement présents en région. Les webinaires quotidiens constituent un bon compromis.

Enfin, quand choisir un MLM, c’est choisir un leader, alors l’engagement et la motivation seront d’une meilleure qualité.

Une méthode de travail trop peu duplicable.

Plus une méthode de travail est simple, mieux les gens se projettent dans la capacité de la réaliser. L’impact sur le taux de parrainage est direct et considérable. Et c’est un indéniable facteur de motivation. Comment faire quand on ne sait pas dupliquer, ici vous avez des conseils utiles.

Être « mal parrainé ».

Pour parler franchement, beaucoup de personnes entrent dans une activité de marketing de réseau et elles n’ont rien à y faire. Cela provient d’un malentendu. Au motif que tout le monde sait propager une info grâce au bouche-à-oreille, alors toute la planète serait censée vivre de cette occupation si elle était rémunérée.

C’est passer sous silence que le MLM est un métier de prospection avant d’être un travail de recommandation, en tous cas pour ceux qui cherchent bien plus qu’un revenu d’appoint.

En fait, et je ne cesse de le dire à longueur d’année, le marketing de réseau s’adresse à des profils d’entrepreneurs.

Les causes personnelles.

Comment oublier les innombrables causes d’abandon strictement personnelles ? Au premier rang desquelles on trouve les blocages psychologiques : le manque de confiance en soi, les conflits inconscients avec l’argent, une vague idée des buts poursuivis, la peur du succès, etc.

Une autre catégorie de raisons qui favorisent l’abandon relève de la « mentalité micro-onde ».

Cette expression empruntée à Darren Hardy dans son ouvrage « L’effet cumulé » désigne une propension immature à vouloir tout, tout de suite : zéro préliminaire, signature instantané des prospects, gagner de l’argent sans rien faire, devenir riche rapidement, apprendre sans se former, etc.

Dans son ouvrage Darren hardy fait la démonstration que « la constance est plus forte que le talent », en ceci que faire du temps son allié, en donnant du temps au temps, multiplie par dix, par cent vos chances de succès.

Force est de constater que 80 % des gens (d’après mes observations personnelles) ont du mal avec le concept de la gratification différée.

Les réseaux fantômes.

On le sait, l’environnement influence les comportements. Or la cohésion d’un groupe, d’un réseau ou d’une organisation impactera les motivations individuelles. En MLM, la cohésion se mesure à travers le panier d’achat moyen de ses membres et le taux de rétention.

Est-il utile de le rappeler, un bonne activité de marketing de réseau repose sur un pourcentage significatif de clients.

A contrario, un réseau constitué quasi exclusivement de distributeurs, qui cessent d’ailleurs de consommer des produits (ou services) dès qu’ils sont inactifs, produit des réseaux fantômes. Dès que le recrutement baisse, les revenus chutent. Et voilà comment on démotive plusieurs milliers de personnes en même temps. Une clientèle existante, indépendante de la distribution, à consommation récurrente, est gage de stabilité. Et notre motivation en a bien besoin.

Le taux de rétention exprime la proportion de distributeurs actifs durant au moins une année d’exercice. Plus il est important, plus la motivation des nouveaux arrivants s’en trouve renforcée. Un livre entier pourrait être consacré au taux de rétention, tellement il est multidéterminé. Retenez seulement qu’il joue un rôle dans les raisons qui poussent les gens à partir (décamper), ou à partir (décoller).

Choisir un MLM consistera donc à vérifier la cohésion des groupes dans l’entreprise que vous ciblez.

Prenez soin de qui vous êtes

JeanPhi

Rendez service, partagez ce contenu
JeanPhilippe
 

20 ans de pratiques dans l'enseignement supérieur, la formation d'adultes et le coaching. 10 années d'expériences en marketing relationnel et 5 ans de web marketing. Et toujours dans le marketing de réseau...

>